IMPACT ET HÉRITAGE

Un héritage durable

 

La magie de l’Olympisme se lit implicitement dans le regard des athlètes. Elle se mesure également, pour une ville, une région et un pays, en retombées directes et indirectes. Les Jeux Olympiques et Paralympiques possèdent ce pouvoir unique de changer la société, accélérer le développement d’un territoire, générer de l’activité économique et améliorer l’environnement. Leur impact et leur héritage se révèlent durables et intenses. A Paris, comme en Ile-de-France et dans le reste du pays, il y aurait un avant et après 2024. La France en serait transformée, pour toujours.

 

Les Jeux, comme accélérateur économique et territorial

 

Les Jeux constituent par leur retentissement, leur impact médiatique (3,7 milliards de téléspectateurs, 25 000 journalistes) un formidable outil de promotion internationale pour le pays hôte.

L’accueil des Jeux sera ainsi une opportunité exceptionnelle pour favoriser l’activité économique, promouvoir la France, ses territoires, ses savoir-faire, développer l'activité touristique et amplifier son rayonnement au niveau international. Les entreprises pourront exporter leurs expertises démontrées et mises en pratique à l’occasion des Jeux. En outre, l’excellence de l’organisation ouvrira de nouveaux marchés aux entreprises à l'international. C’est tout le secteur économique du pays hôte qui profitera pleinement de « l’effet Jeux » : l’emploi, l’investissement, la consommation…

L’héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques est également territorial. Le doute n’est pas permis : les Jeux laissent des traces durables partout où ils passent. 

Les Jeux : un héritage territorial

En 1992, à Barcelone, les Jeux ont permis d’aménager le littoral et d’ouvrir la ville vers la mer.

A Sydney, en 2000, ils ont contribué à la création d’un nouvel espace de loisirs, de vie et de travail, Homebush, où sont aujourd’hui installées 130 entreprises employant 12 000 personnes.

En 2012, à Londres, ils ont aidé à aménager et dynamiser un quartier tout entier, East London, où se dresse aujourd’hui le plus grand centre commercial d’Europe.

 

A Paris, en 2024, les Jeux Olympiques et Paralympiques s'intègreraient parfaitement dans les plans à long terme du territoire, et en particulier de l'axe Paris Seine-Saint-Denis. Ils en accéléreraient le processus, notamment sur le plan des transports, offrant aux Franciliens un réseau plus dense et modernisé. Ils transformeraient de façon visible et durable la Seine-Saint-Denis, le territoire le plus jeune et le plus cosmopolite de France. En choisissant d’y bâtir le Centre aquatique, le village des athlètes et celui des médias, Paris 2024 a fait le pari d’en faciliter la mutation.

Le quartier actuel de Pleyel Bords de Seine serait modernisé. Les 17 000 lits du Village Olympique et Paralympique et les 4 000 lits du Village des médias constitueraient l’un des signes les plus concrets de l’héritage des Jeux. Au total, pas moins de 5 000 logements nouveaux seront construits et mis au service de la population, au cœur d’un territoire qui présente une forte demande en logements.

Les Jeux constitueront également un puissant levier au service des progrès des territoires attendus par la population.

 

Les Jeux, comme facteur de progrès social

 

Sept années s'écoulent entre la désignation d'une ville par le CIO et le début des épreuves. L’âge de raison, dit-on. Surtout, celui de nouer des relations plus fortes que jamais entre les différentes parties prenantes : les ministères chargés de l’Education nationale et de la Jeunesse et des Sports, le CNOSF, le CPSF et les fédérations sportives. Une période propice à la mise en place de dispositifs innovants à destination de la jeunesse pour promouvoir et développer le sport et ses valeurs.

Citons, parmi les projets déjà identifiés par Paris 2024 et ses partenaires, un programme national d’éducation à la citoyenneté au travers des valeurs olympiques, un concours national autour de la culture olympique dans les établissements scolaires français, ou encore un plan national de promotion des valeurs de l’Olympisme à l’occasion des journées olympique et du sport scolaire, des compétitions de jeunes et des grands évènements sportifs organisés en France.

Pour le mouvement associatif, traditionnellement très dynamique en France, accueillir des Jeux Olympiques et Paralympiques permet de décupler l’engagement bénévole. 

Les Jeux et l'engagement bénévole

Aux Jeux de Sydney, en 2000, 50 000 volontaires avaient répondu à l’appel des organisateurs. Une mobilisation sans égale dans l’histoire du pays.

A Sotchi, en 2014, les JO d’hiver ont contribué à initier au volontariat une population russe historiquement peu familière de l’engagement associatif.

A Rio, pas moins de 70 000 volontaires ont été recrutés par le Comité d’organisation des Jeux de 2016.

 

Développer l’engagement citoyen chez les jeunes, en le considérant comme une véritable matière dans le cursus scolaire et universitaire constitue par exemple un objectif auquel Paris2024 doit contribuer.

Autre effet des Jeux sur la société : le développement de la pratique sportive. Les Jeux restent avant tout une fête du sport et de l’effort. Leur impact médiatique, avant et pendant l’événement, contribue à promouvoir les bienfaits du sport sur la santé, en termes de traitement et de prévention. A ce titre, l’opération « Sentez-vous sport » lancée par le CNOSF en 2010 pourra servir de levier pour poursuivre la progression. Elle vise à encourager les Français à pratiquer une activité physique régulière.

Enfin, enjeu majeur d’une organisation des Jeux : l’accessibilité des équipements. La France peut profiter de l’événement pour rattraper son retard dans ce domaine tellement important de la société. Les sept années de préparation des Jeux permettront de mettre le réseau de transport, les installations sportives, les édifices culturels, en conformité avec les règles d’accessibilité universelles.

Ensuite, les deux semaines de Jeux Paralympiques contribueront à coup sûr à modifier le regard de la société sur le handicap. Les expériences passées l’ont démontré de façon souvent spectaculaire, les personnes en situation de handicap ne sont plus perçues avec le même regard après des Jeux Paralympiques. L’équipe de candidature de Paris 2024 a ainsi imaginé de proposer un vaste programme de manifestations sportives et culturelles sur le thème « Vivre ensemble, jouer ensemble », associant sport et théâtre et mêlant la population française dans son ensemble.

 

Les Jeux, comme vecteur d’excellence environnementale

 

Paris 2024 contribuera à avancer vers une société durable qui préserve son capital en mobilisant tous les savoir-faire français pour faire des Jeux un formidable laboratoire d’innovations durables.  Le Village olympique et paralympique et le Village des médias seront ainsi des modèles exemplaires de la ville intelligente de demain.

La Seine sera rendue propre à la baignade et servira de décor aux épreuves olympiques de Triathlon et de natation en eau libre pour lesquels les compétiteurs s’élanceront devant la Tour Eiffel pour le parcours de natation. « En 2024, les Jeux mettront Paris en Seine », a promis son maire, Anne Hidalgo. Belle formule. Formidable projet.

Paris 2024 capitalisera également sur le pouvoir unique des Jeux et sur l’impact des athlètes auprès des plus jeunes pour sensibiliser au développement durable, et ainsi contribuer à changer les comportements.